Les grands verriers à Saint-Gobain: 2 Eugène Gentil

Il y a cinquante ans (très exactement 51 ans) , disparaissait un grand manager de notre Compagnie: Eugène GENTIL, administrateur de la Compagnie et ancien Directeur Général des Glaceries. Quelques uns parmi nous ont pu le connaitre dans nos jeunes années de St-Gobain; voici comment le bulletin d’information de l’époque nous décrivait sa carrière de grand « Verrier Manager »:

« Né le 4 mars 1880 à Tournus, il entre dans l’Industrie verrière immédiatement après ses études à l’Ecole Centrale et son service militaire. Directeur de la Verrerie Legras à Saint-Denis de 1904 à 1911, il est appelé en 1912 par la Compagnie à la Verrerie Mécanique de Chalon-sur-Saône. Mobilisé en 1914 et promu capitaine deux ans plus tard, il fait partie de 1917 à 1919 de différentes missions en Roumanie et en Russie…

De 1921 à 1933, Il dirige le service des »Missions spéciales » de la Compagnie et parcourt le monde entier à la recherche de techniques nouvelles. Ce sont les voyages aux Etats-Unis, d’où il ramène les feeders Hartford pour la bouteillerie et la licence Pyrex, la création des usines du Pyrex, de Quartz et Silice, des Verreries d’Extrême Orient, du Pays de Liège et de la Campine; puis en 1924 la création des Verreries de Lagnieu, qui est la première participation directe de Saint-Gobain dans le domaine du Flaconnage, suivie de nombreuses autres prises d’intérêt qui permettent à la Compagnie de prendre une place éminente dans l’Industrie du Verre Creux.

Cette période de voyages facilite les contacts avec les dirigeants des grands groupes verriers mondiaux avec qui il noue des relations personnelles et mène à bien des négociations extrèmement bénéfiques pour la Compagnie, parmi lesquelles la cssion du procédé Bicheroux pour la glace coulée, la licence des brevets Sécurit, et d’autre part , l’acquisition du procédé Pittsburg pour le verre à vitre et de la licence Corhart pour l’ingénieurie des fours de verre.

Nommé le 14 juin 1933 Directeur Général des Glaceries, c’est sous son impulsion que se placent un certain nombre de faits marquants dans les domaines industriels, financiers et commerciaux: en 1935 l’achat du procédé Owens de fibrage et l’absorbtion des Glaces de Maubeuge, l’installation du procédé Pittsburg à Chalon et le redressement de notre position en verre à vitres. En 1937 l’achat de la licence Twin Douci-Poli qui donne à la Compagnie, une avance considérable sur ses concurrents continentaux.

A la déclaration de guerre Eugène Gentil repred du service, à 59 ans, sur sa demande et fait campagne comme chef d’escadron au 305e régiment d’Artillerie. Sa connaissance des milieux américains le fait désigner ensuite pour une mission d’achat aux Etats-Unis. Il y reste après l’armistice de 1940 et crée à New-York une organisation de propagandefrançaise »France for ever » dont il sera le Vce-Président trésorier jusqu’à son retour en France, où le 5 aout 1945 il reprend ses fonctions de Direcyeur Général des Glaceries.

Pendant cinq ans, il concentre ses efforts sur le redressement de nos activités paralisées par les hostilités et notamment la reconstruction totale de Pise,la remise en état de Stolberg, l’installation detwin-Douci à Chantereine et Pise, d’un Douci-Poli Continu à Avilès, le dévellopement de la Fibre de Verre.. En mai 1950, il met un terme àses fonctions deDirecteur Général et est appelé à sieger au Conseil d’Administration.

Grand voyageur, il joignait à ses fonctions à la Compagnie, celle d’Administrateur du journal « Le Figaro » et de bien d’autres associations. »