Editorial du bulletin N° 156 mars 2018

Si l’on juge la qualité d’une amitié au volume de ses échanges, la croissance du nombre d’articles montre la vitalité des liens qui nous unissent. Plus nous approfondissons ces liens, plus le besoin de communiquer, d’échanger, se développe dans notre communauté d’expériences et de valeurs communes.

En ouvrant ce numéro par l’article nécrologique sur notre président d’honneur Jacques Portevin, décédé subitement en ce début d’année, nous souhaitons par les témoignages de ceux qui l’ont côtoyé tout au long de sa vie professionnelle puis de celle de président de l’Amicale, montrer comment il a su devenir un modèle pour notre communauté. Une vie professionnelle remplie d’aventures et une carrière de président pleine de rencontres, symbolisent à elles seules ce qui constitue l’esprit de Saint-Gobain.

Ensuite, les nouvelles du Groupe nous maintiennent en relation avec nos anciens métiers et ainsi concrétisent tous les espoirs que nous avions placés dans leur avenir. Les nouveaux produits nous permettent également de suivre l’innovation de l’activité où nous avons longtemps œuvré. Ces articles prolongent et élargissent les informations que les directeurs des sites industriels viennent nous donner chaque année, lors des Assemblées générales des sections. Ces nouvelles sont très appréciées par les anciens qui ont passé leur vie professionnelle à entretenir ces sites, voire à les développer. Donc, au-delà de ces communiqués de presse annonçant une acquisition ou la présentation de nouveaux produits, c’est la continuation de notre travail qui nous est décrite.

Enfin, nous complétons cette première partie de la revue par des informations plus générales sur le Groupe, la réputation de son « école » apportant à l’industrie française sa compétence, pour terminer sur l’avenir du Groupe dans sa recherche et son développement. Nous avons développé, au cours de ces dernières années, ces informations dans le but de gommer la rupture entre la vie professionnelle et celle de retraité et de montrer qu’il y a une continuation dans la communauté Saint-Gobain qui ne se brise pas le jour du départ en retraite.

La seconde partie du bulletin restitue la vie des sections par les comptes rendus de leurs activités, avant de conclure par l’évocation de nos amis disparus et l’accueil des nouveaux adhérents. Cette seconde partie ne comporte que de courts comptes rendu, elle n’en demeure pas moins essentielle dans l’équilibre des échanges. Notre bulletin n’a pas seulement vocation d’informer sur l’évolution du Groupe, sur les problématiques communes aux retraités, elle a également pour fonction la participation de tous les adhérents dans la rédaction de la revue, en présentant le concret de la vie des sections dont les comptes-rendus nous permettent de partager leurs activités.

Ce souci de mieux vous informer verra, cette année, son pendant dans la refonte de notre site internet qui permettra de suivre en continu l’évolution de notre Amicale, ce que trois bulletins annuels ne permettent pas. D’autre part, ce site étant aujourd’hui en lien direct avec l’intranet du Groupe, il offre la possibilité à chaque salarié de le consulter facilement alors qu’il était ignoré par la plupart des actifs depuis qu’il existe.

C’est pour nous un défi de rendre attractif, adapté aux préoccupations des futurs retraités afin que notre Amicale n’apparaisse pas comme un club fermé de personnes plus âgées et déconnectées de la réalité du monde, mais une vraie équipe d’hommes et de femmes qui souhaitent continuer, dans leur nouvelle vie de retraité, à être encore utiles à la société et préserver les liens qui nous ont unis durant tant d’années.

 

3808 caractères

 

Jean-Paul Straetmans